Entrepreneurs à l’arrêt, on y retourne ? Naissance de Memorizer 1/3

A (déjà) 38 ans, 15 ans de vie professionnelle, 6 ans d’une aventure Stootie intense…un constat s’impose : la vie passe à toute vitesse !

Comment faire les bons choix après une aventure entrepreneuriale intense ? Faut-il repartir de plus belle ou choisir une route plus dégagée ?

Je partage mes réflexions sur le sujet (et quelques conseils), à l’occasion d’une nouvelle étape majeure dans la vie de Memorizer : l’arrivée de mon co-fondateur 🚀.

1) Digérer la fin d’une aventure entrepreneuriale

Stootie fut 6 ans d’un roller coaster qui marque une vie. J’ai eu la chance de partager cette aventure avec Jean-Jacques Arnal et une centaine de jeunes femmes et hommes remplis de cette énergie qui soulève des montagnes.

Tant de moments intenses, de grande excitation (les levées de fonds, les sélections Apple, les bureaux qui explosent, les chiffres qui explosent) ou de grand stress (un pivot pour monétiser qui nous a coûté quelques nuits blanches, les levées de fonds passaient in extremis, l’entrée de Cdiscount au capital qui se transforme en douloureuse sortie de route)

Quand, du jour au lendemain, on n’est plus sur le pont, ça peut bien sûr laisser un grand vide…

Vide que j’ai eu pour ma part la chance d’assez vite combler, voilà pourquoi et comment.

Après un petit post Linkedin annonçant mon départ de Stootie, j’ai reçu une grande quantité d’opportunités dès le premier mois (offres d’emploi, associations sur projet en cours, demandes de mentoring/conseil) qui ont permis rapidement de rassurer l’entrepreneur blessé. Tout n’était donc pas à jeter !

J’ai bien regardé…et globalement j’ai laissé filer, je n’étais pas prêt.

J’avais besoin avant tout de laisser cours à quelques envies simples : les 2 premières furent d’apprendre à coder et à jouer de la guitare (pas facile mais faisable à 38 ans !). Puis vint le retour aux sources, en famille à Maurice où j’ai vécu enfant, le début des lectures qui comptent et la méditation. (bon, 20min à compter mes respirations, c’est pas toujours ça ! 😉

Petits conseils pour entrepreneurs à l’arrêt :

  • Relax ! L’aventure entrepreneuriale (dans la tech en tout cas), qu’elle finisse par un succès ou un échec, est de plus en plus valorisée en France. Les opportunités ne manqueront pas.
  • Donc prendre le temps, voyager, lire, apprendre autre chose et profiter pour faire tout ce qui te manquait quand tu étais dans ton roller coaster entrepreneurial.
  • Annoncer ton départ sur Linkedin ! 😉 Finalement la plupart des gens sont bienveillants sur ce petit réseau !
  • Et oui, bon moment pour essayer de se mettre à méditer !

2) Structurer sa prise de décisions

Au retour de Maurice début mai, l’envie de repartir de l’avant commence (déjà) à se faire sentir. J’ai alors la chance de croiser un trio qui sans le savoir allait beaucoup m’aider pour la suite. Trois amis entrepreneurs, Eloi Déchery (Zarpo), Thibault Lanthier (MonDocteur), Cyrille Reboul (Webedia Brésil) étaient dans la même phase que moi. Dans ce “what’s next” de l’entrepreneur.

Eux, en bons HEC qui se respectent, avaient déjà bien structuré le cheminement de leurs réflexions. Desire Map, 25-year planning, discours de tes 100 ans, autant d’exercices pas faciles à démarrer (voire un peu flippants) mais qui peuvent être des aides à la décision précieuses dans la vie.

Je finis, en les écoutant (sagement pour une fois), convaincu par le concept de “Desire Map”. En 2 mots, tu décris tous les moments de ta vie où tu t’es senti bien, épanoui, dans le vrai…et en suivant la méthode tu découvres les 5 ou 6 piliers (tes désirs au sens de ce que tu aspires à être) de ce que serait pour toi une vie réussie.

C’est assez intime, donc je ne vais pas rentrer dans le détail mais voilà ci-dessous ce que ça a donné pour moi. (précision: ce n’est pas ce que je pense de moi…! mais là où j’ai envie d’arriver, d’évoluer, de progresser)

Mes piliers de décision construits, le choix Memorizer est immédiatement devenu une évidence.

Petits conseils pour entrepreneurs à l’arrêt :

  • Networker ! C’est une partie clé de l’entrepreneur…aussi quand il est à l’arrêt !
  • Trouver du monde qui a vécu ou, encore mieux, qui est en train de vivre la même chose que toi et se réunir en groupe.
  • Chercher et adopter les outils de développement personnel qui te conviennent. (Moi ce fut la Desire Map)

3) Confirmer son idée et avancer

La phase qui suivit fut apaisée. Je savais que je voulais à nouveau entreprendre et je savais désormais que l’idée qui me trottait dans la tête collait à mes valeurs, mes ambitions, mon timing.

Donc je suis progressivement revenu à la réalité pro en partageant mon temps entre creuser cette idée d’un côté (la confronter à mes amis, notamment les plus exigeants, la famille, les gens du métier), et allouer 1 à 2 jours par semaine pour conseiller/mentorer/coacher…bref aider d’autres start-uppers (💪 Héla Atmani, Expanders – Thomas Sabatier, Pitchichi- Mathieu Nohet, Manty et toute la team Public.io 💪) de l’autre.

J’ai préparé ensuite rapidement un premier deck, construit un premier site vitrine (moche mais j’avais appris à coder…un peu) et une première maquette InVision de l’app (moche mais j’avais appris Sketch…un peu :). Pas toujours facile de remettre totalement les mains dans le cambouis mais au final ça fait du bien.

J’étais sorti définitivement de l’aventure Stootie le 15 février 2019, Memorizer était prêt pour un démarrage à la rentrée de septembre !

Petits conseils pour entrepreneurs à l’arrêt :

  • Faire du conseil, mentoring ou coaching de start-uppers. Ton expérience a forcément de la valeur pour quelqu’un et ça te remet dans le “game”. (y a pas mal de structures comme Wilco, Numa etc…si tu n’as personne qui te sollicite naturellement)
  • Faire un deck rapidement. 1- ça met au clair les points forts et les principales questions à élucider avant de trop avancer 2- ça te permet de commencer à marketer progressivement le concept.
  • Essayer de sortir des bribes de produit (Rappel: Bubble permet de faire à peu près n’importe quel proto de site, Sketch n’importe quelle maquette animée d’app…donc c’est toujours jouable)
Memorizer / Première illustration

4) Repeat entrepreneur ? pour l’instant, le bonheur

Depuis septembre tout va très vite. (Je m’étonne presque tous les jours de la valeur qu’amènent l’expérience, le ‘déjà-vu’…et le réseau)

  • Octobre : On construit le branding et le premier site vitrine
  • Octobre encore : bon nombre de mes amis Olympiens (sans aucun doute la meilleure assoce de foot & network de France !) me confirment qu’ils adorent le projet et souhaitent investir. Merci à Nicolas Santi-Weil d’être un sacré moteur de ce côté. (Bon, il est moteur de beaucoup de choses Nico 😂)
  • Novembre : Première maquette “officielle” qui assoit plus concrètement l’opportunité qui est devant nous.
  • Décembre : Jean de La Rochebrochard que je voulais vraiment comme BA me confirme qu’il est in 🚀 (Merci Jean, je suis convaincu que ce genre de projet aux ambitions un peu folles, “qu’on ne sait pas faire en France” d’après certains, needs you !)

Janvier : Thomas Sales devient mon co-founder (on y arrive !)

L’histoire nous réserve toujours des coïncidences étonnantes.

J’ai rencontré Thomas il y a 7 ans…alors que j’étais justement entrepreneur à l’arrêt ! (bien à l’arrêt pour le coup avec un parcours plus difficile à lire à l’époque)

Il était au Comex de Blablacar (ma piste numéro 1 avant de finalement rejoindre Stootie) et m’avait donc fait passer un entretien. On est restés en contact au fil des années, il a vu passer le mail de lancement du projet Memorizer en septembre, m’a contacté instantanément pour investir un “petit ticket”…pour finalement décider après quelques semaines d’échanges passionnés, d’investir les années les plus décisives de sa vie professionnelle.

C’est tellement dur l’association que ça rassure quand les choses se font aussi simplement. J’avais gardé de Stootie que l’un des points les plus importants était d’être bien alignés dès le début. Voici les bases de notre alignement.

Intuitions : on a tous les 2 cette conviction, qui ne s’explique pas totalement, que nous sommes sur un projet au potentiel ‘anormal’ avec un territoire de jeu (la mémoire, les souvenirs et la vie quotidienne des gens) dans lequel on ne peut que réussir.

Complémentarité : on est sur un projet Consumer avec de très gros enjeux “Produit”. La nécessité d’avoir un vrai expert était devenue depuis quelques semaines une évidence (et ses années aux côtés de Fréderic Mazzella, Nicolas Brusson et Francis Nappez, n’ont pas de prix).

Timing : Nous sommes animés par cette même envie de créer notre “Cathédrale” (belle image employée par Francis dont Blablacar est la cathédrale) et avons cette petite flamme qui nous dit que le temps est peut-être venu.

Bref, Thomas, ravi de t’avoir à mes côtés et vivement la suite 💪

Plutôt pas mal le co-fondateur non ? 🙂

La suite justement ?

  • Sortir une version aboutie du site vitrine, c’est aujourd’hui et c’est ici !
  • Clôturer notre première levée de fonds dans les prochaines semaines pour avoir le luxe d’être ensuite à 100% sur l’exécution.
  • Sortir la béta privée avant juin. (Objectif 10,000 béta testeurs donc ça serait génial de vous inscrire ici)
  • Densifier la team (On cherche encore un lead iOS et un profil plus junior back-end/AI pour accompagner nos lead senior → [email protected])
  • Sortie publique sur les stores avant septembre
  • Puis créer une app qui va impacter positivement la vie des gens à court et long terme, en France et partout ailleurs.

Bref, construire notre cathédrale !

Si ca vous intéresse, je vous invite à Suivre le projet ou Nous rejoindre.


Share:

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

On Key

Related Posts

Nouvelle aventure : Memorizer

Choisir mon nouveau projet entrepreneurial fût pour moi une belle recherche, je partage ici le cheminement de cette année 2019. Et vous invite à Suivre le

Join our newsletter

Sign up to get the latest news and updates

Get in touch

Fill in the form below or send us an email at [email protected]